Close

Derniers Posts

Focus sur les soins aux chevaux
Ça y est, vous venez d’acquérir votre cheval. De multitudes de questions se bousculent et notamment comment être un...
le juin 8, 2018 | par Equi-well
La coproscopie
Qu’est-ce que c’est ? La coproscopie est l’examen au microscope des excréments. C’est une analyse qui consiste à...
le juin 8, 2018 | par Equi-well
La dermite estivale
La dermite estivale récidivante des équidés (DERE) est une maladie chronique de la peau et du derme. Elle apparaît au...
le juin 7, 2018 | par Equi-well

Focus sur les soins aux chevaux

Posté le: juin 8, 2018 | Auteur: Equi-well

Ça y est, vous venez d’acquérir votre cheval. De multitudes de questions se bousculent et notamment comment être un bon propriétaire c'est-à-dire capable d’apporter à votre cheval les meilleurs soins.

Voici quelques conseils !

Apprenez à l’observer

Au bout d’un certain temps, le caractère de votre cheval n’aura plus de secret pour vous. C’est vous qui le connaissez le mieux, vous savez ce qu’il aime et ce qu’il n’apprécie pas, vous connaissez son comportement…

L’observation est donc la première règle mettre en place. Cela semble simple, encore faut il prendre le temps de le faire.

Lorsque vous détectez un changement, une anomalie, un comportement suspect, cela doit vous alerter de suite. Cherchez en premier lieu la cause possible et l’explication qui en découle.

En cas de doute, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire.

 

L’importance du pansage

Le pansage est un moment agréable et complice entre vous et votre cheval. Il vous permet de débarrasser les poils, la peau et les crins de tout type de salissure. Pour votre cheval, c’est un moment de plaisir aussi, c’est un excellent massage. Rapidement, vous remarquerez les zones qu’il affectionne particulièrement.

Mais le pansage a également une utilité sur la santé de votre cheval.

Il protège sa peau de l’apparition de maladies telles les dermatoses et permet une hygiène importante.

De plus, pendant le pansage, vous allez pouvoir déceler d’éventuelles anomalies :

-          Des petites plaies à nettoyer et soigner,

-          Des déformations, bosses ou autres.

Pensez à nettoyer et désinfectez régulièrement votre matériel de pansage pour éviter toute transmission de maladie (surtout si vos brosses sont utilisées sur d’autres chevaux).

Les propriétaires de chevaux au pré ont tendance à faire moins de pansage que ceux des chevaux vivant au box. En se roulant au sol, les chevaux en pâture se constituent une protection naturelle. Néanmoins, il est indispensable de vérifier quotidiennement l’absence de plaies, déformations, chaleurs, etc.

 

Pas de pieds, pas de cheval !

C’est au moment du pansage que vous allez pouvoir vérifier et prendre soin des pieds de votre animal. Lors du curage des pieds, vérifiez bien l’état de la fourchette (absence de pourriture), l’état du paturon (absence de plaies, crevasses…).

Si votre cheval est ferré, pensez à vous assurer que le fer est toujours bien à sa place et qu’il ne manque pas de clous.

S’il vit sans fer, vérifiez bien l’état de la paroi et la longueur du pied.

Il est important également de prendre soin de ses sabots en appliquant régulièrement graisse, baume, huile… Le choix du produit est à faire en fonction de l’état des pieds de votre cheval : secs, cassants, mous, etc.

Dernier point, le maréchal ferrant : il doit intervenir toutes les 5 à 6 semaines. Soyez vigilant sur ce calendrier.

 

Tu as de beaux yeux…

Les yeux de votre cheval ne sont pas à négliger. Vérifiez tous les jours l’absence de larmoiement, changement de couleur, œil fermé… En effet, les chevaux peuvent être atteints par des problèmes de type conjonctivite, kératite, ulcère de la cornée…

En cas de doute, contactez rapidement votre vétérinaire.

 

Les dents

Comme pour nous, la visite d’un dentiste (ou vétérinaire) est recommandée une fois par an.

En effet, des surdents peuvent apparaitre qui blessent la langue et les joues des chevaux. Ces blessures sont douloureuses et certains chevaux vont jusqu’à bouder leur nourriture et du coup perdre de l’état. C’est aussi régulièrement une cause de défense contre le mors.

Certains chevaux ont également des dents de loup. Il s’agit d’une prémolaire supplémentaire située en avant des autres. Il est conseillé de les faire extraire pour éviter les blessures.

Soyez attentif : si votre cheval se défend contre le mors ou votre main, il peut s’agir d’une réaction face à une douleur dans la bouche et non d’une mauvaise volonté de sa part.

La dentition des chevaux évolue avec l’âge. Si votre compagnon commence à vieillir, redoublez de vigilance.

 

Nous vous souhaitons de passer d’agréables années avec votre compagnon !

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Close