Close

Derniers Posts

Focus sur les soins aux chevaux
Ça y est, vous venez d’acquérir votre cheval. De multitudes de questions se bousculent et notamment comment être un...
le juin 8, 2018 | par Equi-well
La coproscopie
Qu’est-ce que c’est ? La coproscopie est l’examen au microscope des excréments. C’est une analyse qui consiste à...
le juin 8, 2018 | par Equi-well
La dermite estivale
La dermite estivale récidivante des équidés (DERE) est une maladie chronique de la peau et du derme. Elle apparaît au...
le juin 7, 2018 | par Equi-well

La coproscopie

Posté le: juin 8, 2018 | Auteur: Equi-well

Qu’est-ce que c’est ?

La coproscopie est l’examen au microscope des excréments. C’est une analyse qui consiste à compter les œufs excrétées par les chevaux dans leurs crottins. Ce comptage permet ainsi de déterminer le nombre d’œufs par gramme de crottins (opg). Cela permet d’obtenir une bonne indication sur la quantité de parasites adultes présents dans l’organisme du cheval et ainsi de prendre les bonnes décisions par rapport à la vermifugation.

La coproscopie doit se faire deux à trois mois minimum après le dernier vermifuge.

 

Pour quels parasites ?

Elle permet d’observer principalement les petits strongles et et Parascaris equorum (Ascaris).

La coproscopie permet de déterminer le statut d’excrétion des chevaux adultes vis-à-vis notamment des petits strongles. Ainsi, la vermifugation sera mieux ciblée et l’infestation mieux maitrisée.

 

Pour quoi faire ?

La coproscopie permet de mettre en avant les chevaux forts excréteurs et les chevaux faibles excréteurs. On considère un cheval comme fort excréteur lorsqu’il excrète plus de 200 à 500 opg dans ses crottins. En dessous de ce seuil, le cheval est considéré comme faible excréteur.

Le fait de cibler la vermifugation permet de diminuer la contamination des prés et pâtures et ainsi la contamination entre les chevaux. En effet, en vermifugeant correctement les chevaux forts excréteurs, le cycle d’infestation est rompu. Cela bénéficie donc à tous les chevaux du troupeau. Les prés et pâtures étant moins contaminés, les chevaux se ré infestent moins.

Les larves de petits strongles étant en hibernation en hiver, il n’est pas utile de faire une coproscopie à cette période.

La coproscopie permet également de classifier un cheval et ainsi de permettre à son propriétaire d’adapter sa fréquence de vermifugation et donc de limiter l’apparition de nouvelles résistances aux vermifuges (causées par une vermifugation trop intense). Cela a également un impact pour le porte monnaie du propriétaire.

 

Comment faire ?

La récolte de crottins doit se faire juste après l’émission, de façon à avoir un crottin le plus frais possible. Il suffit de ramasser avec un gant 3 à 4 boules de crottins puis de retourner le gant.

Après avoir chassé l’air présent dans le gant, il faut le refermer à l’aide d’un nœud, l’identifier en indiquant le nom du cheval et la date de prélèvement et de la transmettre au vétérinaire. La conservation peut se faire pendant quelques jours (moins d’une semaine) au réfrigérateur.

An cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

 

 

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Close